Une nouvelle journée qui commence - Laura Evans

Mon blogue

Une nouvelle journée qui commence

Une nouvelle journée qui commence - Laura Evans

Ce matin, j’étais debout avant le lever du soleil. Il faisait beau et, malgré la température un peu fraîche, j’ai passé la porte patio pour aller ouvrir les rideaux exterieur terrasse, et admirer le spectacle qui allait se présenter sous peu. Je voulais voir le soleil faire son apparition entre des teintes de rose, d’orange, et peut-être un peu de rouge aussi. Un spectacle haut en couleur semblait venir sous peu.

Mon hamster se promène sur mon épaule et joue avec mes cheveux. Je mets mes lunettes sur le dessus de ma tête pour éviter qu’il se mette à jouer avec elles aussi, car il risque de les faire tomber par terre et les faire se casser. Je viens de les acheter, alors ce n’est pas le temps d’avoir besoin d’une autre paire !

Le ciel commence à s’éclaircir et je me lève la tête. Les nuages se dégagent juste à temps : un beau lever de soleil majestueux d’un rose-orangé fait son entrée en scène, et me coupe le souffle. Que la nature est belle ! J’adore profiter de ces moments, cette détente qui vient tout naturellement quand on prend le temps d’admirer ce que Mère Nature a de plus beau à offrir. Des oiseaux passent tout près de mon champ de vision, ajoutant à la délicatesse du moment. Une brise douce souffle parmi les branches d’arbres, chantant un petit air de bienvenue à l’astre du jour. Je remets vite mes lunettes en avant des yeux et je tiens mon petit ami qui ne cesse de bouger dans mes mains, pour qu’il ne soit pas tenté par son reflet dans les verres.

Un écureuil s’approche de moi. On dirait qu’il sait que j’ai une bête avec moi avec laquelle il pourrait jouer, si je le laissais aller. Je regarde mon hamster qui suit le nouvel arrivant des yeux, mais ne fait aucun geste pour aller le rejoindre. Lui, qui est habitué à être dans une cage et nourri de nos mains, il ne survivrait pas longtemps dans la nature.  Voilà le triste destin des animaux de compagnie. Ils ne goûteront jamais la joie de vivre dehors et de subvenir à leurs propres besoins.

Le soleil continue son ascension et moi, je me tourne pour aller faire un peu de yoga. Ça va me faire le plus grand bien du monde de m’étirer et de faire un peu d’exercice. J’ai pris un peu de poids, et je dois m’arranger pour le perdre !